Une expérience de solidarité : la raison d'être de notre association

 

Etre ensemble, pouvoir échanger entre parents, sans jugement, voilà nos buts. Nombreuses sont les mamans notamment qui, pendant leur congé maternité, se retrouvent un peu seules, avec leurs questions, leurs inquiétudes parfois. Parler avec d'autres parents, c'est tout simple mais parfois cela change tout.

Un proverbe africain dit : "Il faut tout un village pour élever un enfant"... Nous ne pourrons pas recréer ces conditions d'extrême solidarité, mais nous pouvons essayer de tisser des liens de proximité !

Voici un extrait de l'ouvrage Anthologie de l'allaitement maternel, de Claude-Suzanne Didierjean-Jouveau (éditions Jouvence, 2002) : "De mère à mère", pages 135-136.

 Dans son ouvrage La psychologie de la maternité, Jane Price écrit :

"Je suis toujours impressionnée par la facilité avec laquelle les mères réussissent à allaiter leur enfant lorsqu'elles sont aidées par des femmes de leur âge qui ont vécu la même chose et qui savent les appuyer. C'est comme cela que les femmes se sont aidées, au fil des générations. Il vaut beaucoup mieux, je pense, que les femmes considèrent leur apprentissage et l'encouragement qu'elles reçoivent comme une expérience de solidarité que comme l'intrusion de professionnels dans leur vie."

Il est tout à fait vrai que dans une société où presque toutes les femmes allaitent, cette aide de mère à mère se fait spontanément, sans qu'il soit besoin de l'organiser. [...]

Au contraire, dans nos sociétés où il est rare de voir des bébés téter, beaucoup  de femmes adoptent, par ignorance ou parce qu'elles sont mal conseillées, des conduites d'allaitement qui les mènent tout droit à l'échec.

D'où l'importance des groupes de mères, initiés il y a plus de quarante-cinq ans par La Leche League et dont l'utilité est reconnue depuis plusieurs années comme l'Unicef et l'Organisation Mondiale de la Santé.

Dans ces groupes de mères, on trouve des informations, on trouve l'expérience d'autres femmes, on trouve une écoute sans jugement. On est rassurée sur la normalité de son vécu, on se sent moins isolée, on en repart pleine de force et de confiance en soi, plus sûre de ses compétences.

  

 

 

 

 

 

 

Si vous avez envie de vous plonger dans ce très beau recueil, il est disponible dans notre bibliothèque !

 

 

×